• Joachim Beauvilain

Découvrir le Québec en famille recomposée de 6 enfants âgés de 9 à 17 ans

Dernière mise à jour : 30 mars


A la découverte du Québec en famille recomposée

Bon, alors je ne vais pas te mentir, partir au Québec en voyage à 8, ce n'est ni simple, ni donné sur le plan financier. Une fois cela dit, il vaut mieux avoir à ses côtés une épouse organisée, l'être aussi de préférence et faire des choix : nous avons sélectionné un mix de randonnées plutôt abordables physiquement, avec une immersion sauvage modérée, et un panachage de visites touristiques divertissantes afin de garder motivés nos ados et enfants pendant 15 jours. Le Québec, c'est grand (il faut le découvrir en plusieurs voyages, l'été comme l'hiver), on peut donc passer du temps sur la route, il faut en tenir compte pour les occupations dans la voiture et le choix des routes. Un autre parti-pris qui est le nôtre dans nos voyages : choisir des points d'ancrage confortables pour rayonner tout autour. Tu peux voir sur la carte ci-dessous que nous avons opté pour 5 pied-à-terre : Montréal (à l'hôtel), Québec City (en RBNB), un chalet sur les bords du fjord Saguenay près de Tadoussac, une auberge dénommée « l'Auberge Inn » près de Baie-Saint-Paul, « l'Auberge Refuge du Trappeur » près de Shawinigan. Nous sommes restés sur chaque zone entre 1 et 3 jours. Je te propose de suivre en photo notre parcours réalisé au mois de juillet 2017.

Itinéraire de voyage pour deux semaines au Québec

Côté matériel photo, j'avais décidé de partir léger (le matériel hybride Olympus a le mérite de ne pas être encombrant et plutôt léger pour voyager), j'ai donc pris :

  1. L'appareil photo Olympus EM-1 Mark II (un bel hybride 4/3, je suis depuis passé au Nikon plein format et au Nikon hybride).

  2. Un trépied Manfrotto 190CXPRO3, très pratique avec sa poignée maniable et sa rotule amovible qui permet de prendre des photos couché (je l'adore).

  3. Un objectif fish-eye, un objectif grand-angle et un zoom télé-objectif, tous équipés d'ouvertures maximales entre F/1.8 et F/2.8.


 


Sommaire de notre séjour au Québec


Nos principales visites touristiques

Les randos

Pratique : nos pied-à-terre pour rayonner


 


Montréal : notre point d'arrivée et de retour


Quais de Montréal

Montréal, comme beaucoup de grandes capitales pour nous, est une « ville à marcher », alors, à peine arrivés, de bon matin, avec nos 6 heures de décalage horaire, on a marché. En commençant par les quais, riches d'attraction de tout type pour nos enfants et ados : labyrinthe, escape games, balade en rosalie, Grande Roue... On peut y découvrir aussi le quartier général du Cirque du Soleil et des trains de marchandises longs comme un jour sans pain, au détour d'un carrefour, presqu'en pleine ville.

En comptant notre premier jour d'arrivée au Québec et notre jour de départ, nous sommes restés deux jours dans cette ville cosmopolite aux rues très très animées : l'été, Montréal renaît et des spectacles de rue jaillissent partout. On y croise parfois des têtes d'artistes connues en France.

La ville est aussi peuplée d'oeuvres de street art : des murs peints sur plusieurs dizaines de mètres dans les rues et des façades immergeantes surgissent à chaque coin de rue.

Lorsque la nuit tombe, la ville demeure très vivante, c'est l'occasion de découvrir de nouvelles ambiances. Cela a été l'occasion de tester mon objectif ultra grand-angle ou « fish-eye », posé au ras du sol, au milieu de la Place d'Armes. Grâce à une pause longue de 60 secondes, mon appareil Olympus a pu saisir toutes les lumières des cimes, notamment celles de la Banque Nationale et de la Basilique Notre-Dame. Je ferai un article dédié à cette méthode dans la rubrique « conseils photo ».

Building de Montréal au coucher du soleil
Vue de la Place d'Armes de Montréal au grand angle panoramique

Je ne te détaillerai pas l'ensemble des lieux à visiter à Montréal, car avec un excellent guide tu t'en sortiras bien mieux. Tu remarqueras d'ailleurs que je te montre les photos plus spécifiques de mon parcours et pas celles, souvent bien plus réussies, de certains lieux classiques que tu trouveras sur les cartes postales. A retenir cependant : deux jours nous ont suffi pour découvrir cette ville sympathique.

Se loger à Montréal

A l'arrivée à Montréal et avant de repartir prendre l'avion, nous avons choisi de nous loger à l'hôtel Travel Lodge, boulevard René-Lévesque, car les chambres étaient bien organisées avec des lits superposés pour accueillir notre grande famille, mais aussi parce qu'il était très proche du centre historique et qu'il nous permettait de bien rayonner à pied : oui, nous sommes des adeptes de la marche, même en ville !

Le site web de l'hôtel pour te renseigner. Ce n'est pas le mieux noté, il faut le reconnaître, mais il a été parfait pour notre grande famille.


-Revenir au sommaire de l'article-


 

Québec City


Centre historique de Québec la nuit vu de la ville de Lévis

Changement d'ambiance à Québec. On sent la ville qui a conservé ses racines historiques et son ambiance plus provinciale, alors même qu'elle revendique le titre de capitale du Québec. Je te conseille un article très instructif du site Voyageurs du Monde sur la différence entre les deux villes.

Centre historique de Québec la nuit au milieu des fontaines illuminées de la ville de Lévis

J'ai pu me faire plaisir, lors d'une sortie nocturne, pour capter l'ambiance électrique et lumineuse des soirées d'été, au milieu des familles prenant la fraîcheur des jets d'eau des fontaines de Lévis, cette petite ville qui, de l'autre côté du Saint-Laurent, fait face au centre historique de Québec et où nous avons choisi de loger en Rbnb.

Québec est en effet plus petite, mais plus pittoresque que Montréal, on en fait vite le tour. Pour nous, cela s'est résumé à une journée, mais nous avons choisi de rester 3 jours à Lévis pour rayonner autour de Québec. Nous avons utilisé plusieurs fois le bac pour traverser le Saint-Laurent, à pied ou en voiture, et rejoindre Québec et nos visites alentour, à la grande joie des enfants qui ont adoré « la traverse », comme on dit là-bas.

Traverser le Saint-Laurent en bac de Lévis à Québec

Pour emprunter le bac, tous les renseignements et horaires sur

le site web de la société des Traversiers du Québec.


-Revenir au sommaire de l'article-


 

Le Canyon Sainte-Anne


alpinistes qui escaladent la chute d'eau du canyon Sainte-Anne au Québec

Nous avons choisi de visiter le Canyon Sainte-Anne et les Chutes de Montmorency le même jour, les deux sites sont proches de Québec et sont l'occasion de faire de belles marches dans la nature. La visite s'organise en faisant le tour du canyon par des sentiers bien entretenus : une occasion de découvrir de belles chutes d'eau par des ponts suspendus, une tyrolienne, et d'admirer de nombreuses sculptures d'animaux sauvages en bois. Certains, plus courageux que nous, ont opté pour l'escalade...

Informations

Toutes les infos pour visiter

le Canyon Sainte-Anne sur ce site web.


-Revenir au sommaire de l'article-


 


Les Chutes de Montmorency


Chutes de Montmorency au Québec vues de haut au grand-angle panoramique

Alors là, on en prend plein les mirettes : c'est grand, c'est beau, mais ça se mérite. Il faut en effet gravir quelques escaliers monumentaux accrochés à flancs de coteaux pour à la fois admirer le bas de la chute d'eau principale et profiter d'une vision panoramique sur un pont suspendu juste au-dessus de cette dernière.

Escaliers des Chutes de Montmorency au Québec
Attention

Attention à bien t'équiper de vêtements imperméables si tu souhaites

te rendre au bas de la chute : ça mouille vraiment beaucoup !

Chutes de Montmorency au Québec vues d'en-bas
Tuyau pour la photo

Mon objectif à focale fixe ultra-grand-angle (8 mm en format 4/3, 16 mm en plein format) a de nouveau beaucoup servi ici. En revanche, avec ce type de matériel, dans des conditions d'éclairages comme celle-ci (soleil de face), il est possible de générer beaucoup d'aberrations chromatiques (distorsions des couleurs qui ajoute un contour coloré, souvent vert ou violet, sur le bord des objets) ou de « Lens flares » (aberrations optiques dues à une diffusion parasite de la lumière à l'intérieur d'un objectif). Si vous zoomez sur ma photo, vous pourrez le constater. En général, on se prémunit du « Lens flare » avec un pare-soleil ou en choisissant au mieux son angle de prise de vue. Pour éviter les aberrations chromatiques, on peut tenter de changer de focale (zoomer ou dézoomer si l'on a un objectif équipé d'un zoom), ou encore utiliser une plus petite ouverture de diaphragme (grand f/nombre) afin de limiter la quantité de lumière traversant l’objectif vers le capteur numérique de l'appareil (pour comprendre l'ouverture voir mon futur article comment prendre une belle photo avec la bonne quantité de lumière). Cependant, tout cela n'est pas toujours possible. Dans mon cas, j'avais à la fois un objectif sans zoom, dit à focale fixe, et qui ne peut pas être équipé de pare-soleil, du fait de la courbure de sa lentille (bref que des ennuis). On peut donc aussi corriger une partie de ces imperfections sur un logiciel en post-traitement, d'où l'intérêt de ne pas faire sa prise de vue en Jpeg mais en format appelé « RAW » ou format brut spécifique à chaque appareil photo (chez Nikon c'est NEF, chez Olympus ORF par exemple). Ce format « RAW » permet de corriger en profondeur un fichier photo tout comme on le faisait avec un négatif à l'époque de la photographie argentique.

Vue de la ville de Québec à partir des Chutes de Montmorency

Lors de la balade autour des chutes, on peut profiter d'une vue panoramique sur la ville de Québec.


-Revenir au sommaire de l'article-


 

Le sentier des loups dans le Parc National de la Jacques-Cartier


Le sentier des loups dans le Parc National de la Jacques-Cartier au Québec

Nous étions toujours stationnés à Québec City et nous avons décidé, pour notre première randonnée, de ne pas trop brusquer notre bande d'enfants avec une randonnée abordable de 10 km, dans le parc nationale de la Jacques-Cartier. Le parcours est un aller-retour. Le dénivelé est modéré, mais très varié. La montée se fait par paliers. Très vite, plusieurs groupes se sont formés : ceux qui marchaient paisiblement et profitaient de la vue et de la faune, les marcheurs un peu plus sportifs et notre aîné qui a décidé de monter le parcours au pas de course en mode trail . Bref, chacun peut trouver son bonheur sur ce sentier. Les points de vue sont majestueux et au bout du chemin, avant de redescendre, une très belle plateforme en bois permet d'admirer le paysage et de se poser pour se restaurer.

Le papillon amiral

Le sentier est certes fréquenté, mais pas seulement par des humains : nos sacs à dos ont été agressés par des biches particulièrement affamées et peu craintives, un conseil pour leur santé et pour la paix des randonneurs : évite de les nourrir. Des colonies du superbe papillon noir amiral parsèment aussi le parcours. Fais très attention aux grosses racines, surtout dans la descente.

Itinéraire

Toutes les informations sur

cette randonnée : ici.


-Revenir au sommaire de l'article-


 

Notre chalet au bord du fjord du Saguenay


Chalet au bord de la rivière Saguenay

Après quelques jours au Québec, en remontant le long du Saint-Laurent, nous attendions avec impatience le moment de découvrir notre chalet au bord du fjord Saguenay, sur la commune de Sacré Coeur. Dans la tête de chacun, après les ambiances urbaines, il y avait un désir de flore et de faune un peu plus sauvages et tranquilles. C'est à la Ferme 5 Etoiles que nous avons réservé cette perle dans un écrin de verdure au bord d'un fjord éblouissant de beauté. L'image ci-dessous a été prise le soir juste aux abords de notre chalet :

Vue panoramique du fjord Saguenay au Québec

Les environs du fjord ont très vite constitué un espace de jeu et de baignade (un peu froide quand même, même l'été) pour les petits et les grands.

Les effets de brouillard visibles sur la dernière photo sont réalisés grâce à une pose longue, c'est en réalité l'eau de la surface du fjord. Il est préférable d'utiliser un trépied pour ce type de prise de vue de fin de journée et d'ailleurs pour les paysages, en règle générale, quand on a le temps de se poser un peu, cela afin de bien immortaliser les détails.

Se loger

Pour loger dans un chalet au bord du fjord,

toute l'info sur le site web de la Ferme 5 Etoiles.

Attention

Quand on choisit la route 138 qui remonte le Saint-Laurent, il faut prendre

un bac pour traverser la rivière Saguenay : renseignements ici.


-Revenir au sommaire de l'article-


 

Visite de la Ferme 5 Etoiles


Certains d'entre nous peuvent ne pas aimer voir des animaux sauvages en captivité, cependant la Ferme 5 Etoiles (sur la commune de Sacré Coeur) a ceci de particulier qu'elle recueille des petits abandonnés par leur mère ou égarés et qui n'auraient pu survivre seuls dans la nature.

Faon nourri au biberon à la Ferme 5 Etoiles au Québec

Il est ensuite souvent difficile de réintroduire ces animaux dans la nature et nombre d'entre eux demeurent pensionnaires de la ferme.

Nous sommes donc allés faire connaissance avec eux et une expérience impressionnante a fortement marqué tous nos enfants quel que soit leur âge : la possibilité d'être en contact avec Luna, une louve devenue très amie avec un chien.

louve dans les bras d'une petite fille à la Ferme 5 Etoiles au Québec

Informations

Toutes le infos pour rendre visite aux pensionnaires

de la Ferme 5 étoiles sur ce site web.


-Revenir au sommaire de l'article-


 

Tadoussac et l'excursion « baleines » sur le Saint-Laurent


Vue du Saint-Laurent dans la ville de Tadoussac au Québec

C'était sans doute le moment le plus attendu de chacun d'entre nous : on vient aussi au Canada pour voir des baleines. Nous avons choisi de visiter Tadoussac, jolie petite ville de pêcheurs, avec de très belles vues sur le Saint-Laurent, avant de nous rendre un peu plus en aval du fleuve pour embarquer en fin d'après-midi aux Escoumins.

Rorqual qui nage dans le Saint-Laurent au large de Tadoussac au Québec

C'est en fin de journée que notre premier rorqual est apparu dans l'immensité du fleuve. Nous avons tous poussés des oh! et des ah! d'émerveillement. Difficile de se concentrer pour ne pas louper les photos de ce voyage à ne surtout pas rater tant l'émotion est forte : évidemment ici tu t'équipes de ton télé-objectif et tu choisis une vitesse d'obturation très élevée (on en reparlera dans un prochain article) car ces animaux énormes sont d'une rapidité prodigieuse, ce n'est pas pour rien qu'on les appelle les lévriers des mers.

Rorqual qui nage dans le Saint-Laurent au large de Tadoussac au Québec

Ce qui est impressionnant avec le Saint-Laurent si proche de son estuaire, c'est sa largeur : on a l'impression d'être au bord de la mer, tant il est parfois difficile de voir l'autre rive. Ces mastodontes ont l'air tout petits dans cette immensité.

Informations

Plus de renseignements sur

ce type d'excursion ici.


-Revenir au sommaire de l'article-


 

Découverte de la Baie Sainte-Marguerite dans le Parc National du Fjord-du-Saguenay


Trace de pied mouillé sur un rocher dans la baie Sainte-Marguerite au Québec

Pour notre dernière aventure du côté du fjord du Saguenay, nous avons choisi une petite randonnée aller-retour de 6-7 kilomètres, plutôt facile et très variée, qui, après avoir longé un lac avec de beaux panoramas, débouche sur la magnifique baie Sainte-Marguerite.

Escalade de rochers dans la baie Sainte-Marguerite au Québec

Un petit effort d'escalade est nécessaire pour accéder à cette belle plage où les enfants ont passé beaucoup de temps à jouer : faire des châteaux de sable, écrire son nom en grand sur le sable, faire des ricochets...

Enfants qui font des ricochets avec des galets dans baie Sainte-Marguerite au Québec

Itinéraire

Pour en savoir plus sur cette petite

randonnée, rendez-vous ici.


-Revenir au sommaire de l'article-


 

« L'Auberge Inn » près de Baie-Saint-Paul


Notre aventure du Saguenay terminée, nous avons repris la route pour nous rendre à proximité de la ville de Baie-Saint-Paul afin de rayonner de nouveau dans une nouvelle zone de belles randonnées. En préparant le voyage, nous avions été rapidement séduits par cette petite auberge, « l'Auberge Inn », à Saint-Hilarion, et nous n'avons absolument pas été déçus : un accueil familial et chaleureux, idéal pour notre grande famille.

L'Auberge Inn au Québec

Petite surprise en cet été parfois chaud : le plaisir de pouvoir se baigner dans un petit étang magnifique au fond de l'immense jardin de l'auberge.

L'étang de L'Auberge Inn au Québec

L'occasion de se délasser après une bonne journée de randonnée.

L'étang de L'Auberge Inn au Québec

Mais aussi l'occasion de réaliser un beau portrait souvenir. Ici le noir et blanc est idéal compte tenu de l'excellent contraste et du faible intérêt des couleurs environnantes.

Portrait d'une jeune fille dans les bras de sa mère dans l'eau d'un lac

Se loger

Pour découvrir les charmes authentiques de

l'Auberge Inn, c'est ici.


-Revenir au sommaire de l'article-


 

Le sentier du Riverain dans le Parc national des Hautes Gorges de la Rivière Malbaie


Le sentier du Riverain dans le Parc national des Hautes Gorges de la Rivière Malbaie au Québec

Le parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie doit son nom aux vallées taillées parmi les plus hautes parois du Canada. Je ne te cache pas que j'ai dû un peu pipoter notre petite troupe, car si je leur avais dit que cette randonnée était certes absolument immanquable, mais qu'elle comportait des dénivelés importants sur plus de 20 km, nous n'aurions jamais motivé tout ce petit monde à découvrir un lieu vraiment enchanteur.

Le sentier du Riverain dans le Parc national des Hautes Gorges de la Rivière Malbaie au Québec

Les points de vue sont multiples tout au long du sentier, c'est un paradis de la photographie.

Le sentier du Riverain dans le Parc national des Hautes Gorges de la Rivière Malbaie au Québec

Les chemins sont très souvent recouverts de petits graviers qui facilitent grandement la marche. L'endroit n'est pas trop fréquenté et de nombreux endroits aménagés permettent de pique-niquer.

Le sentier du Riverain dans le Parc national des Hautes Gorges de la Rivière Malbaie au Québec

En cheminant, on découvre une faune et une flore riches et variées.

Mais gare aux mouches noires du Québec ! Nous avions été jusqu'à présent épargnés par ces petites bestioles qui infestent les forêts des régions nordiques. Heureusement nous étions partis équipés de lotions adaptées pour nous couvrir le corps. Je te conseille d'ailleurs d'acheter sur place les produits nécessaires pour te protéger des morsures de ces insectes voraces, car souvent ce qui est vendu en France notamment n'est pas efficace. Un petit voile de protection du visage est aussi un must, nous avions fait l'impasse sur cet équipement et nous l'avons regretté sur la fin du parcours, où les horribles bestioles tentaient de se loger dans nos yeux. Ce qui a d'ailleurs contribué à une petite révolte des enfants, mais fort heureusement, nous étions arrivés à destination et avons pris ces jolis bus scolaires jaunes pour nous rapprocher du parking où nous avions garé nos voitures.

Bus scolaire sur le sentier du Riverain dans le Parc national des Hautes Gorges de la Rivière Malbaie au Québec

Bref, sans doute la plus belle randonnée de notre séjour, mais un peu éprouvante pour certains de nos enfants. A bien préparer donc.


-Revenir au sommaire de l'article-


 

La randonnée de La Chouenne


Nous savions qu'après l'expérience difficile de notre précédente randonnée sur le sentier du Riverain, il nous fallait vendre la suivante à nos enfants avec tact. Coup de chance : la randonnée de La Chouenne dans le Parc National des Grands-Jardins est d'une difficulté modérée, avec moins de 5 km en aller-retour sur un chemin qui grimpe néanmoins bien. Mais quelle récompense d'arriver en haut pour contempler cette superbe vallée, assis sur d'énormes rochers.

Panorama de la vallée pendant la randonnée de La Chouenne dans le Parc National des Grands-Jardins

J'en ai profité pour prendre la plus jolie marguerite qu'il m'ait été donné de photographier : on se fait plaisir avec peu parfois.

Marguerite sur le sentier de La Chouenne dans le Parc National des Grands-Jardins

-Revenir au sommaire de l'article-


 

Baie-Saint-Paul et son magasin


Evidemment Baie-Saint-Paul propose plus de choses à découvrir qu'un joli magasin de bonbons. La ville est réputée pour son dynamisme culturel, de nombreuses galeries d'art se succèdent dans des rues très agréables et typiques du Québec. Nous avons pu bénéficier d'un superbe concert de blues en plein-air au pied de la très belle église locale. Phénomène incongru, nous avons aussi pu observer un porc-épic déambuler en pleine ville.

Mais quel souvenir que ce petit magasin de bonbons qui nous a vus régresser à la vitesse de l'éclair vers l'enfance, et à la sortie duquel nous avons fait un concours de bonbons aux goûts magiques, mais pas pour tout le monde : les enfants se sont venger de la randonnée du Riverain et m'ont fait manger un bonbon goût vomi...

Joli magasin de bonbons à Baie-Saint-Paul au Québec

-Revenir au sommaire de l'article-


 

L'Auberge Refuge du Trappeur près de Shawinigan


Direction le Parc National de La Mauricie pour notre dernier séjour avant le retour à Montréal. Nous avons choisi de séjourner dans cette auberge car il nous était possible de dormir dans des tipis, ces tentes rustiques, habitats traditionnels des Nord-Amérindiens. Pratique pour loger toute notre tribu et totalement dépaysant pour les enfants : on a même dormi avec un feu au centre de la tente.

Feu au centre d'un tipi à l'Auberge Refuge du Trappeur près de Shawinigan au Québec

L'endroit reconstitue la vie des Amérindiens et des trappeurs avec des édifices typiques.

Campement traditionnel amérindien à l'Auberge Refuge du Trappeur près de Shawinigan au Québec

Il faut évidemment apprécier le camping, car les douches se prennent dans un bâtiment à part, il peut parfois faire froid, mais toute la famille a adoré cette option « roots ».

Se loger

Pour réserver une chambre dans l'auberge, un

chalet ou un tipi, c'est ici.


-Revenir au sommaire de l'article-


 

La promenade jusqu'à la Chute du Diable


Juste à côté de l'auberge débute le sentier d'interprétation, une boucle de 6 km environ. Cette petite randonnée très facile sinue entre rivières, ponts, falaises, cascades. Elle peut être idéale pour un parcours de jogging immersif.

Torrent sur le sentier de la Chute du Diable dans le Parc Nationale de la Mauricie au Québec

Elle mène à la Chute du Diable, un ensemble de cascades sur un très joli torrent. Nous avons pu pique-niquer sur de très belles roches au soleil. Une très jolie sangsue aurait bien profiter du casse-croûte.

Sangsue près d'un torrent sur le sentier de la Chute du Diable dans le Parc Nationale de la Mauricie au Québec

Une superbe occasion de faire de beaux portraits et d'immortaliser mon fils Ethan qui a malheureusement quitté ce monde trop tôt. Je t'aime Tatane Happy.

Portrait d'un jeune homme près du torrent sur le sentier de la Chute du Diable dans le Parc Nationale de la Mauricie au Québec

Itinéraire

Pour trouver cette petite randonnée

sympathique, c'est ici.


-Revenir au sommaire de l'article-


 

La randonnée en canoë sur le Lac du Fou


Canoë sur le Lac du Fou en Mauricie au Québec

Levés à 3 heures du matin pour aller découvrir le Lac du Fou, avec la promesse d'y voir des orignaux, ces immenses cousins du cerf. Précédemment vaccinés par notre attente interminable de plusieurs heures pour observer des ours noirs, près de la rivière Saguenay, qui a fini par de multiples piqûres de moustiques affamés et aucun ours en visu, nous n'attendions rien de particulier qu'une très jolie balade en canoë au lever du soleil.

Canoë sur le Lac du Fou en Mauricie au Québec

Et bien nous en a pris, car de nouveau aucun orignal n'a daigné venir s'abreuver dans ce magnifique endroit. Et cela malgré une observation attentive à la jumelle avec nos yeux embrumés par le manque de sommeil et notre guide exceptionnel qui imite comme personne tout un tas d'animaux. Heureusement les oiseaux, eux, étaient au rendez-vous.

Oiseaux sur le Lac du Fou en Mauricie au Québec

Aucun regret néanmoins, car glisser sans bruit au petit matin sur cette étendue lisse, en communion avec cet environnement calme et sauvage, fut un plaisir pour tous nos sens un peu endormis.

Reflet des nuages sur le Lac du Fou en Mauricie au Québec

Cette balade en canoë nous a été proposée à l'Auberge Refuge du Trappeur.

Jeune ours dans le Parc National de La Mauricie au Québec

Tu vas te demander que fait ce jeune ours noir ici. Eh bien, alors que nous revenions de notre périple en canoë et que nous avions cherché maintes fois des ours noirs en vain, ce petit fripon traverse juste devant notre mini-bus, déchaînant une frénésie de cris de la part des enfants. A peine le temps de saisir mon appareil pour le photographier maladroitement à travers la vitre : c'est quand même dangereux ces bêtes-là!


-Revenir au sommaire de l'article-


 

Ce n'est qu'un au revoir Québec !


Vue du Saint-Laurent après décollage de Montréal au Québec

Et voilà, retour à Montréal pour prendre l'avion et quitter le Québec. Je t'avoue que j'ai eu envie de rester définitivement au Québec, comme beaucoup de français qui en font l'expérience (ce qui fait sourire nos amis québécois d'ailleurs). Quand on randonnait, on se disait souvent que les québécois sont des français qui disent bonjour chaleureusement et te sourient en te croisant. Quand tu leur dis merci, ils te répondent « ça me fait plaisir » et pas « de rien». Ce sont des petits détails dans leur expression verbale et dans leur comportement, mais tu sens qu'une autre façon de voir les choses en français existe ici. J'aime le Québec et j'aime les québécois. Un petit clin d'oeil à mon groupe québécois préféré : « les cowboys fringants ». Nous y avons vécu les plus belles vacances de notre famille recomposée, avec des souvenirs absolument inoubliables. La photo m'aide tous les jours à ramener ces moments à la vie.


« Une photographie, c'est un fragment de temps qui ne reviendra pas ». Martine Franck

-Revenir au sommaire de l'article-