• Joachim Beauvilain

Apprendre en 10 minutes à donner à tes photos les bonnes couleurs

Dernière mise à jour : 30 mars

Voici un deuxième article sur les bases de la photographie numérique à bien maîtriser : savoir cadrer, savoir utiliser la bonne quantité de lumière, obtenir une image nette, restituer les bonnes couleurs, choisir le bon objectif, bien observer son environnement. Cette fois-ci je te propose d'apprendre à bien restituer les couleurs ou à les choisir lors de la prise de vue ou en post-traitement, et donc, comme on dit en photographie ou en vidéo, à bien régler la balance des blancs.

Dans cet article, tu vas apprendre à reprendre le contrôle de ton appareil photo pour réaliser une belle photo avec les bonnes couleurs.


Pourquoi choisir de restituer les bonnes couleurs ?


Il est possible que tu ne te sois jamais posé la question en fait. Ton appareil était réglé sur balance des blancs automatique et tu n'y voyais pas de problème (c'est d'ailleurs le cas systématiquement pour ton téléphone portable). Sauf que régulièrement tu te disais : « mais pourquoi la couleur sur ma photo n'est pas la même que celle que j'ai vue ? » Très souvent ton appareil va faire le job dans la majorité des cas simples, mais n'oublie pas que ce n'est qu'un ordinateur et qu'il n'est pas doté de la finesse de ton oeil humain. Et puis, tu connais mon avis désormais : reprends le contrôle, ne laisse pas un ordinateur choisir en automatique ta créativité à ta place, et cela à partir d'algorithmes qui font la même chose pour tout le monde !


Il est aussi possible parfois que l'on n'ait tout simplement pas le choix. Si tu veux par exemple vendre tes fringues préférées sur internet, il vaudrait mieux que les couleurs des vêtements que tu vas photographier et mettre en ligne soient bien les mêmes que celles que la personne va recevoir chez elle, non ?


Avant de passer aux réglages de ton appareil photo ou de ton téléphone portable, il faut comprendre quand même ce qu'est la température des couleurs qui influence le rendu de tes photos.



La température des couleurs, c'est quoi ?


Dégradé température couleurs Kelvin par Jérôme Dern source Wikipédia

La température des couleurs est la manière dont certaines couleurs nous apparaissent visuellement à partir d'une source de lumière naturelle comme le soleil ou d'une lumière artificielle comme une lampe de salon. La température de couleurs se mesure en degrés Kelvin sur une échelle de 1 000 K à 12 000 K, et, très important, car ce n'est pas intuitif, plus le chiffre est élevé plus la température de lumière est dite « froide ». Pour rappel, une température « chaude » tire vers le rouge/orange et une température « froide » vers le bleu. Et donc, concrètement :

  • quand il est midi et que le soleil est pile au-dessus de nos têtes, on peut considérer que la température de la lumière est neutre, elle affichera 5 500 à 6 000 Kelvin, au milieu de l'échelle de 1 000 à 12 000 K.

  • une heure après le lever du soleil et une heure avant son coucher, la température de la lumière sera réchauffée et plus orangée, autour de 4 500 Kelvin.

  • une lumière artificielle avec une ampoule se situera autour de 2 400 à 3 200 Kelvin selon la nature de l'ampoule. C'est pour cela que très souvent, les photos que tu vas prendre à l'intérieur de ta maison tireront sur le orange ou vers des couleurs chaudes si tu ne corriges pas les paramètres de température de couleurs.

Regarde bien les photos ci-dessous, j'ai pris mon fidèle copain de bureau « Crash » avec des réglages de balance des blancs de 2 500 K à près de 10 000 K sur mon appareil, tu peux constater que le rendu des couleurs n'est vraiment pas le même :

Donc si tu veux que ton appareil comprenne bien comment il va devoir compenser la température de couleurs qu'il va devoir photographier, il faut le lui dire tout simplement avec le réglage de ce qu'on appelle la « balance des blancs », cet outil dispose de paramètres pour corriger ou compenser une éventuelle dominante de température de couleurs de l'éclairage qui va influencer la couleur de tes photos.


Les trois méthodes pour régler la balance des blancs


Dans ton appareil photo, il y a souvent 3 façons de régler la balance des blancs :

  1. à l'aide des préréglages qui rangent les températures de couleur par catégorie.

  2. en rentrant directement la valeur de la température de couleur en degrés Kelvin.

  3. en réglant manuellement la balance des blancs (ce que je préfère, tu l'as deviné).

Ces méthodes sont possibles dans mon appareil photo réflex Nikon D850 et sur mon iPhone avec l'application ProCamera, appli payante mais très bien notée, qui te permet d'accéder aux fonctionnalités manuelles de l'appareil photo de ton téléphone. C'est aussi le cas sur la majorité des appareils photo sérieux du marché (pas forcément les plus chers d'ailleurs) et sur les applications payantes bien notées chez Apple ou Androïd.


Régler la balance des blancs avec les préréglages de ton appareil


Sur mon Nikon, lorsque tu vas dans le menu, tu as accès aux préréglages classiques suivants :

Tu vas alors choisir entre :

  • Lumière naturelle auto si tu es à l'extérieur en milieu de journée avec un ciel relativement dégagé.

  • Incandescent si tu es à l'intérieur d'un bâtiment avec un éclairage d'ampoules classiques.

  • Fluorescent si tu es à l'intérieur d'un bâtiment avec un éclairage d'ampoules basse consommation ou de néons.

  • Ensoleillé si tu es sous l'éclairage direct du soleil sans nuages.

  • Flash si tu utilises un flash, car la lumière du flash est une lumière blanche qui a tendance à refroidir la température de couleurs de la scène que tu photographies.

  • Nuageux si tu es sous un ciel nuageux.

  • Ombre si tu es à l'extérieur à l'ombre.


Régler la balance des blancs avec un choix de température de couleur


Qu'il s'agisse de préréglages ou de réglages plus précis, tu vas demander à ton appareil de compenser une dominante froide avec un réglage chaud ou une dominante chaude (lampe d'intérieur qui tire sur le orange) avec un réglage froid. Ton appareil va en gros compenser avec du bleu quand ton éclairage tire sur le orange (chaud) et avec du orange si ton éclairage tire sur le bleu (froid). Si la dominante est neutre, dans le cas d'une lumière naturelle classique en extérieur (5 500 à 6 000 K, donc au milieu d'une échelle qui va de 1 000 à 12 000 K), tu vas entrer une valeur neutre équivalente. C'est d'ailleurs plus facile à comprendre sur l'interface de réglage de ProCamera :

Ecran de la balance des blancs de l'application ProCamera

Tu vois ci-dessus, dans la tirette à gauche, que plus tu bouges vers la gauche, plus on t'indique que tu vas rendre plus bleue ton image avec une valeur Kelvin basse, réglage qui peut souvent être nécessaire en intérieur pour compenser une température de couleurs chaude de type orange.


Cette option de choix direct de la valeur Kelvin te donne aussi la possibilité d'être très créatif et de radicalement modifier la tonalité des couleurs et donc l'ambiance de ta photo. Par exemple si tu es sous un éclairage naturel classique à 5 500 K et que tu veux rendre l'atmosphère de ta photo glaciale, tu vas rentrer une valeur de 2 500 K, ta photo sera plus bleutée alors que la lumière a une température neutre à la base. C'est ce que j'ai fait dans la photo ci-dessous afin d'accentuer la tenue déjà très bleue de mon fils Ethan et de renforcer la présence de l'hiver sous un ciel très plombé.

Jeune enfant en haut d'un escalier - exemple de balance des blancs froide

Régler la balance des blancs manuellement


C'est mon choix préféré, car il est à la fois parfait à la prise de vue et permet aussi une correction précise si besoin en post-traitement. Par ailleurs, je t'avoue avoir beaucoup de mal à régler cette balance en intérieur en distinguant des natures d'éclairages qui peuvent être multiples.


Ce réglage manuel s'opère en deux étapes :

  • à la première étape, tu cherches une zone neutre de couleur grise (la plus grise possible, même si ce n'est pas un gris parfait, un blanc sale pourra faire l'affaire) exposée à la lumière qui devrait selon toi avoir le plus d'influence sur ta photo.

  • à la deuxième étape (voir le mode d'emploi de ton appareil), tu fais en général la mise au point sur cette zone avec ton appareil, tu déclenches et tu obtiens un réglage manuel de la balance des blancs.

La première étape est la recherche d'une couleur neutre comme le gris. Il est souvent préférable de se procurer ce qu'on appelle une charte de balance grise, j'ai choisi la Lastolite de 30x30 cm, commercialisée par Manfrotto, pliable rapidement dans un petit sac que tu peux garder sur toi tout le temps.

Charte de balance grise Lastolite

Ce n'est pas parce qu'on appelle cela la balance des blancs qu'il faut réaliser le réglage à l'aide d'un support blanc. Ce type de gris est parfaitement neutre et permet de déterminer précisément l'influence de la dominante de couleur d'une lumière. Néanmoins la charte dispose d'un côté blanc que tu peux utiliser lorsque la lumière est faible et que le gris devient moins visible pour ton appareil.


Tu places ensuite ta charte de gris sous la zone qui subit l'influence de la lumière qui t'intéresse. Par exemple si c'est le soleil et que tu souhaites faire le portrait d'une personne, tu places la mire près du visage de cette dernière (tu peux lui demander de la tenir) et tu vas passer à la deuxième étape. Ci-dessous tu vois ce que j'ai fait pour être sûr de restituer parfaitement les couleurs des tableaux d'une artiste, MurielleB, qui m'a demandé de lui faire un book :

Bien sûr si tu n'as pas de charte grise sous la main, utilise toute zone la plus grise ou blanchâtre possible qui subit l'influence de la lumière qui t'intéresse.


La deuxième étape est le réglage proprement dit avec ton appareil. Voici plusieurs possibilités avec mon appli sur mon téléphone et mon réflex Nikon :

  • Avec l'appli ProCamera, tu appuies sur le bouton WB (White Balance est la traduction anglaise de balance des blancs) et tu pointes ta charte de gris ou ta zone grise avec ton téléphone. C'est fait, ta balance des blancs est enregistrée et tu vas pouvoir photographier.

Ecran balance des blancs de l'application ProCamera
  • Avec mon réflex Nikon D850, tu as deux possibilités :

1- tu peux passer par le menu en optant pour « PRE » :

Tu choisis un emplacement pour stocker le résultat de ta mesure de balance des blancs : 6 emplacements possibles, de d-1 à d-6. Ensuite tu pointes ton appareil vers la zone grise à régler et tu appuies sur le déclencheur comme si tu prenais une photo. Si cela a fonctionné correctement tu devrais voir, sur le petit écran de droite situé au-dessus de ton appareil Nikon ou dans l'oeilleton, s'afficher « Good » (« bon en anglais »). Sinon il te faudra recommencer.


2- tu peux maintenir appuyée la touche rapide WB (White Balance) et jouer avec les deux molettes de droite pour sélectionner PRE et l'emplacement de d-1 à d-6 :

Ensuite, même chose, tu pointes et du déclenches.


Attention les conditions de lumière peuvent parfois changer souvent, selon ton environnement, n'hésite pas à refaire le réglage régulièrement.


Il est impératif de bien régler ta balance des blancs pour les prises de vue de nuit, je te conseille de réaliser ce réglage manuellement évidemment et sous la zone lumineuse de l'objet principal de ta prise de vue. Sans cela, tu risques de dénaturer les couleurs et d'obtenir très souvent des couleurs trop chaudes du fait de la nature des éclairages artificiels utilisés la nuit, en ville notamment.


Rattraper les choses en post-traitement


Il est possible de réajuster la balance des blancs d'une photo lorsque tu passes à la phase de développement de ta photo dans un logiciel de post-traitement. J'utilise personnellement Adobe Lightroom parce que je l'ai toujours utilisé et que je le maîtrise très bien. Il est par ailleurs intégré dans une suite de production très confortable avec Photoshop. Mais il existe évidemment de nombreux autres choix ici.


Dans Lightroom, tu disposes dans le module développement d'un outil d'ajustement de la balance des blancs. Si l'on reprend l'exemple de mon ami « Crash » que j'ai initialement photographier avec une balance des blancs plutôt froide, donc bleutée, j'ai 3 possibilités de corrections qui s'offrent à moi sur cette première photo ci-dessous :

Correction de la balance des blancs dans Adobe Lightroom

- Première possibilité : choisir une correction automatique en cochant auto dans la liste déroulante ou toute autre valeur qui correspond à ce que l'on recherche.

Correction de la balance des blancs dans Adobe Lightroom

- Deuxième possibilité : choisir une correction manuelle avec la pipette en cherchant une zone composée d'un gris avec les coordonnées RVB (système de codage informatique de coloration Rouge Vert Bleu) suivantes : R = 37.65 % de rouge, V = 37.65 % de vert et B = 37.65 % de bleu. Tout du moins en essayant d'approcher ces valeurs au mieux comme je l'ai fait ci-dessous :

Correction de la balance des blancs dans Adobe Lightroom

- Troisième possibilité : choisir une correction manuelle avec les glissières de température et de teinte.

Correction de la balance des blancs dans Adobe Lightroom

Tout comme le noir et blanc, le choix de la couleur est créatif et a un impact fort sur le message que tu souhaites donner à ta photo. Comme le disait un célèbre empereur et philosophe :

« Ta manière de penser s'orientera d'après la nature des objets que tu représentes le plus souvent, car c'est des représentations que l'âme prend sa couleur ». Marc-Aurele

Voilà ! Tu as appris en moins de 10 minutes à choisir de donner les bonnes couleurs à tes photos ou de définir les tons, plus chauds ou plus froids, de tes images. Je te souhaite beaucoup de plaisir et de belles photos à venir. N'hésite pas à poster un commentaire ou une question ci-dessous si tu le souhaites.


- Revenir en haut de l'article -